Bienvenue chez Alde Manuce Littérature

Panier:

0 item(s) - 0,00 €
Votre panier est vide.

0

Reprendre l’écriture

Reprendre l’écriture de son manuscrit


Nous sommes nombreux à posséder un manuscrit inachevé, abandonné au fond d’un tiroir. Il arrive cependant régulièrement d’y repenser. L’envie de le terminer vous titille ? Voici quelques conseils pour vous aider à reprendre l’écriture de votre ouvrage.

Faites le bon choix

Même si vous avez envie de terminer cette histoire inachevée, il faut parfois prendre le temps d’y réfléchir à deux fois et de se poser les bonnes questions. Pourquoi avez-vous abandonné ce projet ? Avez-vous vraiment envie de vous y remettre ? Quelles sont vos motivations ? Disposez-vous du temps nécessaire à la réalisation de ce projet ? Toutes ces questions sont essentielles, puisqu’elles vous permettront de décider s’il serait, ou non, contre-productif de passer du temps à terminer ce livre. Si votre style a trop changé, que le début de votre histoire vous parait confus, qu’il est nécessaire de tout reprendre, tenter de finaliser ce manuscrit risque de vous faire perdre votre temps. Il serait regrettable de consacrer une large part de votre emploi du temps à un manuscrit que vous abandonnerez de nouveau, faute de vous être posé ces questions.

La relecture : piège ou bon plan ?

Si vous avez décidé de reprendre votre histoire, « relisez ce que vous avez déjà écrit » sera sûrement le premier conseil que l’on vous donnera. Il peut s’avérer utile de reprendre vos écrits : cela pourra notamment vous permettre de vous imprégner de nouveau de l’histoire, des personnages, et de vous remémorer les détails. Cependant, cela peut aussi vous conduire à un nouveau blocage. Plusieurs écoles s’opposent sur ce point. Certains vous conseilleront de tout relire, d’autres de ne relire que la dernière page, afin de ne pas interférer avec vos nouvelles idées et de vous replonger directement dans l’écriture, sans passer par le mode « lecteur ». D’autres, enfin, vous diront de ne rien relire, et de commencer par écrire un passage qui vous inspire, même s’il ne constitue pas forcément la suite de ce que vous aviez écrit précédemment. Il vous appartient de choisir la solution qui vous conviendra le mieux, en fonction de votre mode d’écriture et de pensée. Chaque auteur fonctionne différemment.

Elaborez un plan

On distingue bien souvent deux types d’auteurs : ceux qui ont tendance à écrire ce qui leur passe par la tête, sans plan bien défini, et ceux qui planifient le déroulement de leur histoire. Les auteurs de la première catégorie, qui écrivent « au fil de la plume », comme on se plait souvent à le dire, sont probablement plus susceptibles d’avoir abandonné un projet en cours de route. Avancer sans objectif peut s’avérer démotivant, et ne pas savoir où l’on met les pieds entrave bien souvent le processus d’écriture. Si vous désirez venir à bout de ce manuscrit inachevé, il peut être intéressant de mettre au point un plan détaillé que vous suivrez pas à pas. La réflexion et les recherches constituent une partie importante du travail de l’écrivain. Plus vous réfléchirez au déroulement et aux détails de votre histoire, plus il vous sera facile d’écrire. Vous pouvez tout du moins vous appuyer sur une trame générale pour continuer votre roman. L’important est de vous fixer un objectif clair, qui sera votre moteur tout au long de l’écriture.

Soyez persévérant, et écrivez régulièrement

Le monde ne s’est pas fait en un jour ! Il ne vous suffit pas de claquer des doigts pour terminer cet ouvrage. Ne vous mettez pas la pression : il y a des périodes où l’on est plus inspiré, d’autres où on l’est moins. Le plus important est de persévérer. Vous avez décidé de venir à bout de cette histoire, et il faut vous accrocher à cet objectif. Le tout est de trouver votre rythme : ne vous forcez pas à écrire, où vous finirez par en être dégoûté. Fixez-vous des paliers vraisemblables à atteindre : par exemple, essayez d’écrire 500 mots chaque jour. Tentez aussi de ne pas en faire une obsession : lorsque vous n’avez plus d’inspiration, prenez le temps de souffler. Vous pouvez, par exemple, vous consacrer à un autre projet pour vous changer les idées. Le tout est de ne pas laisser ce texte de côté trop longtemps, afin de ne pas l’abandonner une nouvelle fois. Ainsi, essayez d’écrire régulièrement : cela vous permettra de reprendre la main, de parfaire votre style, et de vous rapprocher de votre but final, qui est de terminer ce manuscrit !